SPICA - Actualités Actualités

Février 201713/02/2017

Afin de rendre plus informatif mon site, je mets en place pour démarrer cette nouvelle année, une rubrique « actualités » dans laquelle je vous informerais régulièrement de mes dernières nouveautés :

Nouveaux ateliers pédagogiques, dernières présentations dans le planétarium, nouvelles acquisitions de matériels, des infos pratiques astronomiques ou scientifiques générales, un événement particulier…

 

…Dans la continuité des mécanismes pédagogiques, voici ma dernière aquisition: un système solaire complet mécanique.

 

Actuellement unique en son genre, cette splendide maquette mécanique est une reproduction très fidèle d'une oeuvre ancienne. Une motorisation électrique interne modernise le système planétaire en permettant ainsi l'entrainement en continu du mécanisme. Une fois la position réglée de chacunes des planètes, le mécanisme en fonctionnement, simule (en accéléré) leurs mouvements orbitaux individuels autour du Soleil. Les différents diamètres des planètes sont à peu près respectés (sauf celui du Soleil...), mais pas pour les distances, ce que j'explique aux élèves lors de mes interventions. Les principaux satellites naturels des planètes figurent également, en particulier la Lune qui est en révolution autour de la Terre. Enfin, par raport aux 8 planètes, il a été ajouté 3 planètes naines: Cérès (ex-astéroïde) entre Mars et Jupiter, Pluton (ex-planète) et Eris.

 

Les élèves autour de la maquette sont complètement fascinés par ce mécanisme de grande beauté et ingéniosité ! Ils sont immédiatement très surpris par les énormes différences de temps de révolution entre les planètes les plus proches du Soleil (Mercure, Vénus, la Terre,...) et les plus éloignées (Neptune...). Outre son aspect ludique, cette petite merveille mécanique de salon est véritablement pédagogique pour que les élèves comprennent simplement et clairement : la révolution des différentes planètes et notamment celle de la Terre. C'est aussi une excellente introduction au système de Copernic, à la notion de gravitation de Newton, pour montrer une occultation, simuler une conjonction planétaire ou encore expliquer la rétrogradation apparente des planètes, comme Mars.

 

La beauté n'est pas totalement incompatible avec la science, d'ailleurs le mot "cosmos" venant du grec kosmos, signifie: une harmonie, un monde ordonné, un bel arrangement du ciel...

 

Par ailleurs, l'on peut également utiliser cette maquette comme modèle d'un mécanisme bien visible avec des engrenages (pignons et roues dentés). 

 

Pédagogiquement vôtre.